dimanche 29 mars 2015

La Marmite Norvégienne-meuble glacière de Cannelle

La MN-meuble glacière de Cannelle
Voici ce qu'elle en dit...

 Mon énooooooorme marmite à moi que c'est la plus belle...

Ma MN est faite dans... un ancien "frigo" : les meubles glacières en bois, ça date des années 1920 environ. C'est en bois super épais pour être bien isolé, il y a une porte devant et une trappe au-dessus pour mettre un pain de glace dans un bac en zinc (que je n'ai pas, j'ai récupéré le "meuble" sans). 

- L'avantage : c'est déjà tout isolé. J'ai juste refait une niche à l'intérieur, un peu isolée tout de même, pour faire la Marmite Norvégienne proprement dite. 
- L'inconvénient : ça prend de la place. Mais comme ça sert aussi de yaourtière, de fromagère, d'endroit idéal pour faire monter la pâte à pain... on lui pardonne d'être encombrante ! (à la réflexion, ça devrait même pouvoir servir de couveuse). 
- Fermée : c'est un meuble. 
Je l'ai trouvée abandonnée... mais dépouillée de sa fermeture, de la petite grille qui devait fermer le trou devant, de sa poignée au dessus pour ouvrir la trappe... Mais elle est belle quand même. 

- Ouverte : j'ai enlevé tous les coussins qu'il y a dedans d'habitude. Vous voyez l'épaisseur du bois, les plaques de polystyrène de 5 cm que j'ai mises en haut et en bas (et une planche de bois au fond pour ne pas poser la marmite directement sur le polystyrène).



Selon que je mets une ou deux cocottes, ou un pain à lever, ou des yaourts, je mets ou pas un ou plusieurs coussins et/ou la bouillotte métallique.

Je me rends compte que je l'utilise énormément sans même m'en rendre compte parce que c'est devenu un réflexe ! 
- Pour cuire bien sûr 
- Pour tenir au chaud le repas lorsque l'on attend un retardataire (les parents d'ados comprendront !) ou lorsque pour des raisons pratiques c'est mieux de le faire à l'avance. 
- Pour faire lever la pâte (pain, brioche...) 
- Pour faire les yaourts, le fromage 
- En hiver, j'y mets souvent la théière ou la cafetière pour ne pas que ça refroidisse trop vite (il faut dire que ma maison est très froide. Dans une maison chauffée, ça n'est peut être pas utile, j'ai perdu l'habitude !...) 
- Pour faire refroidir les savons le plus doucement possible lorsque je fais une "tournée" de savons. 
- Pour garder au chaud les infusions... 

(Extrait du recueil paru en décembre 2013 PDF "La MN notre amie au quotidien" consultable ici )

mardi 24 février 2015

La Marmite Norvégienne italienne


    Lors de la rédaction de mon livre sur l'histoire de la Marmite Norvégienne, je n'avais pas beaucoup cherché de traces de la MN en Italie. J'en étais restée à la traduction de « marmite norvégienne » : marmitta ou pentola norvegese ou marmitta svedese (suédoise) qu'on peut trouver assez facilement (par ex. ici ) mais qui sonnent un peu faux.
  En creusant davantage le sujet, j'avais rencontré aussi les expressions ecoforno, cottura prometea (éco-four cuisson prométhée en référence à la mythologie) utilisées par Gabriella Zevi dans son livre Cucinare a fuoco spento, edizioni Si, 2011 : un ouvrage assez succint où il n'y avait aucune indication historique, si ce n'est que le procédé était connu et pratiqué dans les campagnes dans l'ancien temps. L'eco-four en question n'était pas une caisse mais plutôt une sorte de Hooimadam en feutre. On l'aperçoit dans la video de ce site où elle parle aussi de sacchetto, sachet (de cuisson).
   Mais quel était le vrai nom de la Marmite Norvégienne en Italie ?
   Grâce aux recherches de Chiara, une fidèle lectrice italienne, le mystère de la désignation italienne est résolu !
   La MN était bien sûr utilisée et connue en Italie, mais comme elle était surtout liée à des périodes de guerre ou à l'époque fasciste, elle a subi le même sort qu'en France une fois la paix et l'abondance revenues : l'oubli...
  D'où les mêmes difficultés que chez nous pour recueillir des informations historiques à son sujet. 
  Il est cependant certain que pendant la guerre de 1914-18, la MN était connue en Italie sous le nom de cassetta di cottura (caisse de cuisson), une désignation simple et sans mystère !
Ici une brochure de cette époque  explique comment s'en fabriquer une avec trois fois rien (un carton, des lainages) et décrit en peu de mots son fonctionnement exact : attendre l'ébullition, la maintenir un certain temps selon les aliments et mettre à finir de cuire dans la cassetta di cottura.

  On trouve aussi mention de la marmitta norvegese (visiblement traduit du français puisque cette expression est apparue en France vers la fin XIXe) dans des livres de cuisine « de crise » des années 30-40, incitant à faire des économies de nourriture et d'énergie. Il est question d'une sorte de grand thermos de cartons et de lainages où la cuisson se poursuit sans apport d'énergie (voir entre autres cette source ou celle-ci).

   Mais la désignation vraiment italienne c'est la cassetta di cottura. Elle est mise en avant dans des livres de cuisine comme Desinaretti per... questi tempi ( "Petits repas pour ces temps-ci" sous-entendu les temps de la période fasciste, en 1944), écrit par une auteure célèbre, Petronilla, alias Amalia Moretti Foggia Della Rovere (voir ici,p.20).

  On en parle aussi dans le livret Non sprecate, publié en 1941 par le journal Il resto del Carlino et rédigé par l'Ufficio Stampa e Propaganda del PNF (Partito Nazionale Fascista),  page 8-9-10, avec un mode d'emploi très clair (ce qui n'était pas le cas des ouvrages ou articles de la même période en France). On tient compte des temps d'ébullition préalables, différents selon les types d'aliments.

Cassetta di cottura (image tirée de ce livre)


    
   Une fois trouvés les bons mots-clé, les recherches sont beaucoup plus faciles et de nombreuses portes s'ouvrent sur des sites ou blogs actuels. Par exemple :
costruire-una-cassetta-di-cottura 
la-cassetta-di-cottura 

   Merci encore à Chiara pour ces belles découvertes à propos de la MN !

mercredi 11 février 2015

La MN de Gérard

La Marmite Norvégienne de Gérard


 De la part de Gérard :

Bonjour,

Voici le plan d'exécution de ma MN. 
L'intérieur est garni de liège de 30mm d'épaisseur. 
J'ai mis deux épaisseurs de ce liège en "croisé", ce qui évite toute perte de chaleur. 
J'ai recouvert la plaque de "surface" avec des parties de couverture de survie, ce qui est bien plus solide que du simple aluminium. 
Sur le champ du dessous, j'ai collé un joint mousse afin que l'étanchéité soit complète. 
Puis il y a la pose des charnières à l'arrière et à l'avant, pour une bonne fermeture du couvercle j'ai mis des verrous à ressort. 
Pour agrémenter la pratique, 2 poignées de transport et des roulettes. L'intérieur fini représente un carré de 300/300/180 (mm) très pratique pour y mettre une cocotte en fonte de diamètre 240 mm. 
Toutefois il faut tenir compte lors de la fabrication de l'ensemble, de l'épaisseur du liège vendu pour 30mm d'épaisseur mais qui en réalité fait 32mm.
Voilà l'histoire de ma MN que j'utilise très régulièrement.
Cordiales salutations.
Et voici le plan de sa Marmite Norvégienne :


Merci Gérard pour le partage !


mercredi 28 janvier 2015

Histoire de cuire sans feu ou presque...


La Marmite Norvégienne à travers les siècles...

ça y est il est paru !  


 Vous pouvez en lire l'introduction et la table des matières ici (ou  )

Il fait 205 pages, illustrations noir&blanc et couleurs, format A5 
(toujours chez Moi-Même éditeur ;-) )  et 
il coûte  15 euros
                         
                                        Pour vous le procurer :
Tout est expliqué sur cette page : cliquez ici

             4e de couverture
               





lundi 26 janvier 2015

La Marmite Norvégienne de Magali

La MN de Magali est toute simple :

1 grand seau, 2 coussins, 2 boudins, 1 dessous de plat.


Les coussins et boudins sont confectionnés en tissus de récup (drapeau publicitaire)
Ils ont été remplis de chutes de mousse découpées en petits morceaux.
Après utilisation, il suffit de faire sécher le tout avant de ranger.


Ce que Magali apprécie dans sa MN ?


- Les cuissons qu'il ne faut pas surveiller.
- La place libérée sur la cuisinière, ça lui permet de cuisiner un plat en plus.

Merci Magali pour le partage !

dimanche 4 janvier 2015

Nouvelle année, nouveau livre !


   Mon nouveau livre " Histoire de cuire sans feu ou presque... La Marmite Norvégienne à travers les siècles " va paraître dans le courant du mois de janvier. 
   Afin d'en financer l'impression, je vous propose une souscription avec frais d'envoi offerts jusqu'au 20  27 janvier 2015.

    Tout est expliqué ici (clic)
 
Merci d'avance de votre soutien et belle et gourmande année avec la MN !

samedi 13 décembre 2014

La Marmite Norvégienne de France

France a participé avec une amie à l'atelier de construction de Marmites Norvégiennes qui s'est déroulé le  4 octobre 2014 à Josselin (56), dans le cadre d'une sympathique rencontre autour de la décroissance et de la transition énergétique aux carburants fossiles organisée par l'association Josselin en transition. La MN a été la vedette de la journée et a même eu les honneurs de la presse, ça fait plaisir de voir qu'elle sort enfin de l'oubli pour se rendre utile au plus grand nombre !

Quelques photos de la construction de la MN :


Agraffage de planches de palette non traitées


Assemblage latéral opposé

Face avec poignée

Poignée latérale-calles= épaisseur main

Fond encastré dans 4 faces avec 2 patins

 Couvercle encastré et sa poignée

La MN "doudoune" de France est isolée avec de la laine :
 
 
 
 

 Sac plastique très épais doublé par sa demi-hauteur renforcé carton : diamètre= couvercle de la cocotte
 Calfeutrage de laine dans des taies d'oreiller déhoussables (lavage facilité), emplacement pour la cocotte + un coussin qui recouvre le tout

 -----------------------
La MN de Michèle a été isolée avec des copeaux de bois :
une autre version de MN avec cartonnage + centre séparatif sur et autour en copeaux de bois pour la MN de Michèle :

 

Isolation (copeaux de bois) autour de la boîte carton=place pour la cocotte & couvercle carton.

L'extérieur est le même...


La MN "made in Josselin en transition" prête à l'emploi.

Merci France pour le partage et bonnes recettes avec votre belle MN !

vendredi 21 novembre 2014

La Marmite Norvégienne de Didier

Tout est parti d'une caisse à vin de récup'. 


L'emplacement, aux dimensions du récipient (juste un peu plus haut et un poil plus large), a été ménagé dans des chutes de polystyrène. Le film réfléchissant est issu de bib (emballage de vin en 5L).


Le tout est recouvert d'une découpe de contre-plaqué.


La cocotte s'y loge parfaitement. Pas besoin de dessous de plat au fond pour éviter le contact direct avec l'isolant, la cocotte est retenue par ses oreilles et ne touche ni le fond ni les parois.


Un coussin de chaise par dessus...


Et des charnières pour bien refermer la caisse...


Il ne manque plus que des anses sur les côtés pour pouvoir la transporter plus facilement.  


Bravo ! 

lundi 17 novembre 2014

Potage aux carottes

Stéphanie nous propose une recette de potage aux carottes à réaliser en MN. Beaucoup de potages aux légumes peuvent être réalisés de cette façon :

 Lorsque je prépare du potage, j'en fais toujours pour plusieurs repas, d'où les quantités ci-dessous :

Ingrédients : 
1 kg de carottes 
1 kg de pommes de terre 
1 tête d'ail, poivre.

Préparation : 
Peler et couper tous les légumes en morceaux.
 


Placer tous les légumes en casserole, couvrir d'eau juste à niveau. 



Porter à ébullition, après 5 min d'ébullition, placer en MN pour au moins 1/2H.

Mixer les légumes, on obtient une purée un peu liquide.
 

Terminer le potage au moment de servir : allonger au lait, au jus de cuisson d'un autre légume, ajouter crème fraiche, persil haché, croûtons ... 



Mettre moins d'eau a plusieurs avantages pour un potage qui sera consommé en plusieurs repas : 
- économie d'énergie à la cuisson.
- économie d'énergie au refroidissement en frigo.
- cette purée peut être utilisée dans d'autres recettes : flan aux légumes, sauce ... - le surplus rangé au frigo ou congélateur prend moins de place.
- le potage pourra être dilué avec l'eau de cuisson d'un autre légume, pour un meilleur goût et ne pas perdre les éléments nutritifs de l'eau de cuisson.   

Bon appétit !

Merci Stéphanie ;-)

dimanche 16 novembre 2014

Conversion d'un pouf de rangement en Marmite Norvégienne

La MN de Marie est un pouf de rangement, qu'elle a habillé d'isolant.

Isolation du fond : chutes de plaque de liège et de plaque d’isolation.
Dessous de plat de récup: chutes de bois recouvert de papier alu :


Isolation des côtés : 4 récups de polystyrène expansé et isolant. Les plaques sont glissées dans un ancien « tour de lit de bébé » :


Un coussin au fond du pouf, un bout de sac de couchage emmitoufle la casserole:

Un coussin pour l'isolation du dessus.
Le pouf refermé, on peut s'assoir sur le dîner !


Ce que Marie apprécie particulièrement à la MN ?
Tout est bien cuit, ni trop, ni trop peu, sans surveillance. Et le petit plus: elle n'a plus de buée dans la cuisine.
Merci Marie pour le partage!

lundi 20 octobre 2014

Le tiroir-cuiseur thermos de Thérèse

Thérèse a bricolé ce "tiroir-cuiseur thermos" ou "MN-tiroir" avec l'aide d'Anne du CSBN (voir aussi ici ).Il est isolé avec de la laine de bois (chutes d'isolation) et elles ont posé deux bois pour solidifier le fond. Sur les parois intérieures et le couvercle il y a des plaques réfléchissantes "offset" récupérées chez un imprimeur. L'isolant est un voile de forçage.
Elle s'en sert beaucoup, en complément du gaz, de la cuisinière à bois et même parfois du cuiseur solaire. 

 Le "tiroir-thermos" est suffisamment grand pour permettre 3 cuissons en même temps

Encore un bel exemple de Marmite Norvégienne intégrée...

PS:  Avant d'installer ce tiroir-thermos dans sa cuisine, elle se servait d'un simple panier qu'elle utilisait aussi lors des ateliers cuiseurs thermos qu'elle anime avec BISS (www.boliviainti-sudsoleil.org). C'est grâce à cette association écologique et solidaire qu'elle a connu le principe de la cuisson thermos (en plus des cuiseurs solaires et à bois économe). 
Une couette qui perdait ses plumes a trouvé sa place (dans une housse) dans le panier et recouvre complètement la marmite; on peut même en mettre deux l'une sur l'autre ! Surprise de taille pour les invités, surtout les sceptiques !


Bravo et merci Thérèse pour le partage !

samedi 18 octobre 2014

Cuiseurs thermos en action


Quelques photos des Marmites Norvégiennes ou "cuiseurs thermos" présentés lors du village des alternatives "ALTERNATIBA Gironde" qui s'est tenu le dimanche 12 octobre 2014 dans le quartier Sainte Croix de Bordeaux.
L'énergie des membres du Centre Social Bordeaux Nord venus passer toute la journée pour présenter la MN et la "cuisson thermos" était communicative. Beaucoup d'échanges et de partage autour de bons petits plats mitonnés à la Marmite Norvégienne, ça fait plaisir !!
(voir aussi la page du CSBN consacrée à la cuisson thermos ici )
                                          


La Marmite Norvégienne-tabouret, idéale quand on manque de place :


 Intérieur de la MN-tabouret du CSBN:

Très important, le dessous de plat au fond pour que le récipient bouillant ne soit pas en contact direct avec l'isolant.


Le coussin avant de refermer la boîte.
(voir aussi ici)


Atelier de construction d'une MN :

Les matériaux employés : 2 cartons (un plus petit que l'autre, on isole l'espace entre les deux, pour l'intérieur : des plateaux traiteur en alu agrafés sur des calendriers pour les parois réfléchissantes, du carton, du polystyrène... que de la récup !
Anne, la dynamique et passionnée animatrice ne recule devant rien pour montrer qu'on peut vraiment construire une Marmite Norvégienne avec trois fois rien et en moins de deux heures.
  La MN obtenue

édit du 3/11/14 : Voir aussi le compte-rendu de cette journée sur la newsletter de l'association Bolivia Inti - Sud soleil (BISS) ici