Qu'est-ce qu'une Marmite Norvégienne (MN) ? Voir la fiche qui explique l'essentiel ici (clic)
Nouveau : Recettes et astuces des ami(e)s du blog : livret téléchargeable ici
- Brochure "militante" pour faire connaître la MN : ici (en construction)

En cas de pb avec le.com :
marmite-norvegienne.com =

http://www.marmite-norvegienne.blogspot.fr

vendredi 5 juillet 2019

Des plats idéaux pour la cuisson thermos et solaire

Thérèse, une fidèle lectrice du blog (voir sa MN ou comme elle l'appelle, son "cuiseur thermos" ici ) qui milite activement au sein de l'association Bolivia Inti Sud Soleil (BISS), m'a fait part de sa dernière découverte : des petites marmites en porcelaine qu'on peut trouver à Saint Yrieix ou sur le net  ici

Lapin cuit à la Marmite Norvégienne (ou cuiseur thermos)
Pommes de terre

Riz

Semoule

Tôt fait 
Cela fait des années que j'utilise divers récipients dans mes cuiseurs thermos : de la fonte d'aluminium, qui n'est pas terrible, à la vraie fonte qui garde si bien la chaleur. Mais ceux que je viens de découvrir les dépassent. Légers, ils ont une super inertie. Il s'agit de petites marmites en porcelaine, achetées chez Samie à Saint Yrieix (Haute Vienne) dans la rue du marché, en face de la librairie Les Oiseaux Livres et de la non moins célèbre épicerie de madame Aguiléra : une véritable caverne d'Ali Baba pour qui aime cuisiner avec des ingrédients bons et bios.
L'extérieur est noir, l'intérieur blanc. Le couvercle est aussi en porcelaine, percé d'un tout petit trou d'évacuation de la vapeur, mais cela ne gène pas la cuisson thermos. Seul celui de la taille moyenne a un couvercle en verre. En plus, je peux les utiliser dans le cuiseur solaire, surtout la plus grande qui est plate, qui est vraiment idéale ! Diamètres intérieurs : 9 cm, 13 cm, 17 cm. 
Pour savoir s'il y a un magasin près de chez vous : 
Et les marmites dont je parle sont en page marmites individuelles du catalogue : http://porcelainesmpsamie.fr/nos-produits/catalogue

Le "Tôt Fait" a cuit dans le cuiseur solaire, mais ça montre la taille du plus petit.

Merci Thérèse pour le partage ! 

mercredi 18 juillet 2018

La MN de Sylvianne (panier+carton)


 Sylvianne nous présente sa MN, jolie et efficace, fabriquée à partir d'un panier et d'un stock de cartons :


Voici une MN sur la base d'un panier.
1) Le panier doit être plus grand que la casserole, afin d'avoir de la place pour l'isolant.


2) Utiliser du carton gaufré. Placer dans le fond du panier 10 couches de carton, coupé à la mesure du panier.
3) Déterminer la hauteur pour le carton vertical. Couper des bandes de cartons de cette hauteur et les enrouler dans le panier, de l'extérieur vers l'intérieur. Arrêter lorsque l'on a atteint la taille de la casserole.
4) Placer à nouveau quelques cartons à mesure dans le fond: ils serviront à caler le carton vertical.


5) Contrôler que ce soit la bonne taille pour la casserole.


6) Pour l'utilisation: au moment de mettre en MN, placer la casserole dans le panier garni, couvrir avec d'abord un linge supportant la chaleur (essuie de coton). Ajouter ensuite rapidement d'autres essuies ou coussins.



7) Laisser en MN le temps nécessaire, aérer après utilisation.



--------------
Bravo Sylvianne et merci pour le partage !

samedi 24 février 2018

La MN de Julie dans un placard


Julie : - " Au début ma MN c’était ma banette de linge. 
Ensuite, j’ai réaménagé ma cuisine pour me libérer un placard qui ferme très bien, avec une étagère que j’ai remontée au maximum. J’ai comblé avec du polystyrène et carton de recyclage (divers emballages)



Dans la niche principale qui était assez grande, pour l’isolation, jai "tapissé" de boîtes (toujours de récupération), puis recouvert d’un recouvre pare-brise réfléchissant. Je m’en suis déjà servi (le soir même, je ne pouvais attendre !) et c’est déjà très efficace mais j’envisage très rapidement de faire quelques coussins pour combler le peu de creux. Je pense les remplir de chutes de laine et tissus pour une utilisation optimale."


Et voilà le résultat !

Merci Julie pour ce partage ! En effet, je pense que l'ajout de coussins va améliorer le rendement de cette belle et pratique MN (et pas du tout encombrante en plus ! ). Le plat sera bien emmitouflé et la chaleur se gardera encore plus longtemps.

mardi 20 février 2018

La page Facebook de la Marmite Norvégienne

Pour ceux et celles qui ne la connaissent pas encore...



J'y partage infos et articles glanés sur le net...

vendredi 3 novembre 2017

Poulet saumuré à la tomate de Daniel

Daniel : - J’ai utilisé deux techniques anciennes mais pas ringardes : la MN pour la cuisson et la fermentation de la viande.
 Vilain copieur que je suis sur le blog de Marie-Claire Frédéric , je m'en suis inspiré pour faire fermenter du poulet que j’avais en trop : je n’ai pas de congélateur, j’ai essayé le poulet saumuré avec ail, clou de girofle, graines de coriandre, grains de poivre, laurier, thym, sel, eau, et j’ai laissé la préparation tranquille pendant trois mois.


 Pour ce plat, j’ai préparé des tomates, finies de cuire en MN. À  part, j’ai commencé la cuisson d'un morceau de poulet saumuré (juste grossièrement égoutté puis cuit en bouillon, le temps m'en souviens plus mais pas longtemps), ne pas rajouter de sel. Puis ça a fini de cuire sous des lainages. 


 Ensuite je l’ai servi avec mes tomates. 


C’était très bon, mon inquiétude a disparu dès les premières bouchées. 
Ce type de préparation peut être agrémentée de riz ou pommes de terre, semoule, haricots...


Merci Daniel pour cette recette originale, on ne pense pas assez souvent à la fermentation des viandes. C’est vrai que le site http://nicrunicuit.com est une référence incontournable.

jeudi 2 novembre 2017

Cuisson du riz en MN ou… avec des journaux


Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Merci à Stéphanie pour cette recette vintage !


Stéphanie : - J'avais ça depuis longtemps dans mon classeur de recettes, j'ai dû commencer ce classeur dans les années 80, en récupérant des recettes dans des magazines féminins...
De quel magazine ça vient et publié en quelle année, je ne sais pas.
Si l'auteur a testé ou recopié une vieille recette je ne sais pas non plus.


On voit bien une MN sur l’image en bas. L’article ne précise pas ce qu’est une Marmite Norvégienne, signe qu’elle était encore bien connue du grand public – en tous cas celui qui se souvenait de la guerre et de ses restrictions- dans les années 70- début 80...Si quelqu'un peut nous en dire plus sur l'origine de cet article, merci d'avance.

Édit : Merci à Maryse qui a reconnu là un des premiers numéros de la revue Avantages (revue fondée en 1988 mais d'esprit encore 70 au début)


jeudi 12 octobre 2017

Cuisiner les restes avec la MN : risotto improvisé

Stéphanie a testé le Wonderbag (Marmite Norvégienne en tissu- voir ici par ex.) avec la recette suivante : 

Pseudo-risotto (riz avec un reste de soupe) 

Dans une casserole, verser un bol de riz (ici 2 riz différents parce qu'il y avait un fond de paquet à terminer, en Marmite Norvégienne ce n'est pas gênant de mélanger 2 riz avec des temps de cuisson différents). 

 

Ajouter 1,5 à 2 bols de soupe. Si le reste de soupe n'est pas suffisant, compléter avec de l'eau. Ajouter une cuiller à café de pâte de curry. 



Laisser reposer le tout au moins 10 minutes. 
Porter ensuite à ébullition, laisser mijoter 3 minutes en mélangeant et enfermer dans le Wonderbag pour un certain temps (dans ce cas-ci, 20 minutes car c'est le temps de cuisson nécessaire pour le riz le plus long à cuire). 

Au moment de passer à table, retirer la casserole du Wonderbag. 
Le riz est compact mais pas sur-cuit, un peu de soupe surnage encore au-dessus. 

Mélanger le riz pour le détacher en grains et incorporer le reste la soupe, ajouter de la crème fraîche et du parmesan et servir. 


Aérer le Wonderbag avant de le ranger. 

Avec cette recette, la MN participe à la rubrique "La Cuisine des Restes" du blog de Ciorane "La Cuisine de Quat'sous"

http://cuisinede4sous.canalblog.com/archives/avec_des_restes/index.html

lundi 18 septembre 2017

La Marmite Norvégienne en carton/textile de Claudine

Voici la marmite norvégienne de Claudine, en carton, textile et couverture de repassage :
Claudine a bricolé une MN au départ d’une boîte cubique en carton épais. 
Elle a tapissé l’intérieur de matière servant à fabriquer  du  tissu matelassé ,tout autour des parois. Elle a tendu une  couverture de repassage  en matière réfléchissante pliée en 2 donc en même temps isolante car doublée de mousse.
Au fond ,un protège-plats pour y poser la casserole  avec le repas qui a mijoté  quelques minutes.
Elle recouvre le tout d’une couverture  puis d’un coussin en guise de couvercle.
Ce bricolage ne lui a pris que  quelques minutes. Le résultat est bluffant et le plat reste bien chaud.
 
Merci Claudine pour le partage !

jeudi 31 août 2017

Exemple de recette combinée MN-autres cuissons



On peut toujours compter sur la MN, en complément d’autres cuissons, il suffit d’y penser. Daniel nous le prouve avec cette recette de pizza :

Daniel : - « Petit rapport de hier pour emmener 2 pizzas chez un pote qui m’invitait :
 J’ai réalisé 2 pizzas au levain, une au fromage, une aux anchois suivant les goûts des personnes présentes.


 Les tomates sont bio du jardin d'un collègue, juste nettoyées et mises dans une cocotte minute remplie d'eau.




Quand ça a commencé à siffler j’ai arrêté la cuisson et mis la cocotte sur une planche et je l’ai couverte de lainages pendant 2 heures.
Après, la peau des tomates vient facilement ; enlever les pépins, passer au moulin à légumes grille fine et mouliner grossièrement.
Émincer échalotes, ail, puis cuisson douce dans un peu d'huile d'olive, avec des herbes de Provence. Une fois doré, verser la pulpe de tomate. J’ai rajouté un peu d'huile d'olive et une feuille de laurier. Cuire en douceur jusqu’à la consistance désirée.




Voilà, c’est simple… Pour la pizza aux 4 fromages, j’ai mis mozzarella, fromage de chèvre, Roquefort et fromage (à râper soi-même) de Comté, par-dessus, câpres, morceaux d'olives noires  à dénoyauter soi-même.
Pour celle aux anchois, pareil sauf aucun fromage.
Pour la cuisson, beurrer la plaque de four, saupoudrer de farine et enlever le surplus de farine qui se décroche. Je n’utilise plus le papier sulfurisé.
Étaler le pâton en commençant du centre vers les bords, étaler dessus la sauce tomate et les divers ingrédients, préchauffer 10 minutes, cuisson 15 minutes à position 10 (pour mon petit  four électrique), j’ai enchaîné pour la deuxième pizza.
Voilà, un panachage de marmite norvégienne et cuisson ordinaire, ça peut peut-être se faire en cuisson solaire ?
Bonne dégustation ! »

Merci Daniel !

jeudi 29 juin 2017

Comparatif de cuissons



Stéphanie m'envoie une série de photos de cuissons de cuisses de poulet à la MN ou classiques :
Stéphanie : - je cuis par ex des cuisses de poulet ainsi: les rissoler, ajouter du liquide et des épices, porter à ébullition, mijoter 20min, placer en MN 1h ou 2h, éventuellement ressortir le plat, re bouillir, re mijoter, re MN.
Au final le poulet est bien cuit, la viande se détache toute seule des os.

Cuissons MN :


Cuissons classiques :



Merci Stéphanie, MN ou pas c'est toujours apprécié, sauf qu'avec la MN l'énergie est épargnée ;-)

jeudi 16 février 2017

Tutoriel d'une jolie Marmite Norvégienne en tissu

Aurélie, du blog biotifulfamily.com a découvert récemment le principe de la MN et elle a aussitôt conçu une MN du type "sac à cuire" (wonderbox etc.). Elle offre à ses lecteurs le tutoriel de son joli modèle, dont l'originalité consiste en un revêtement intérieur réflecteur et une bonne épaisseur de ouatine.


Source de l'image et article complet +tutoriel ici

Merci et bravo Aurélie !

vendredi 10 février 2017

Cuisson des carottes en MN

Cuisson de base en MN: exemple, des carottes


Peler ou gratter ou garder la pelure des carottes, au choix. Les couper en tronçons, en rondelles, en bâtonnets, en brunoise, ou les garder entière si elle sont petites, au choix.
Les mettre en casserole, couvrir d'eau, fermer le couvercle et porter à ébullition. Dès l'ébullition atteinte, laisser mijoter 5 minutes, puis placer en MN pour au moins 20 minutes.


Égoutter, (on peut garder l'eau de cuisson pour ajouter à une soupe par ex), et continuer la recette avec les carottes cuites.




Quelques exemples de recettes avec des carottes cuites :



 - Les ajouter dans une soupe.
- Ou les ajouter dans une sauce pour un plat de riz ou de pâtes.
- Ou les écraser pour enrichir une purée de pommes de terre.
- Ou les ajouter à un bento.
- Ou les ajouter à une salade de légumes cuits ou crus.
- Ou les ajouter dans un gratin.


Stéphanie

dimanche 18 décembre 2016

Marmite Norvégienne dans un sac de jardin

Christophe a construit une MN avec 3 fois rien :
- un sac de jardinage
- des linges
- une couverture de survie









Il y cuit des pommes de terre, verdict familial : - "les pommes de terre sont meilleures avec une cuisson en MN"
Le seul problème, c'est : - "avec quoi je vais jardiner maintenant ?"



lundi 14 novembre 2016

Recueil de nos recettes avec la Marmite Norvégienne


Voici bientôt un an j'avais fait appel aux lecteurs/trices du blog pour recueillir leurs recettes préférées à la Marmite Norvégienne. Un immense MERCI à ceux et celles qui ont participé !
 J'ai également repris les miennes et celles du blog. Cela a donné un livret de 48 pages, gratuit et conçu pour être partagé facilement.
 
Il est imprimable en noir&blanc en A4 ou en livret. Si comme moi vous avez des difficultés avec l'impression en recto-verso et en livret (voir les options de votre imprimante), je vous conseille de l'enregistrer sur une clé usb et d'aller le faire imprimer dans une boutique spécialisée en photocopies.

J'ai hâte de connaître vos réactions, j'espère que ce recueil contribuera à mieux faire connaître la MN. Il pourra être modifié ou augmenté en fonction de vos remarques et de vos recettes qui sont les bienvenues.

Il est  ici 

samedi 10 septembre 2016

La Marmite Norvégienne intégrée de Fabien et Vanessa


Fabien : - Nous avions depuis quelque temps l'envie de passer à la cuisson via la MN sans jamais vraiment passer à l'acte.
Lorsque nous avons fait fabriquer notre cuisine, en cohérence avec les différentes démarches écologiques pour notre maison, nous avons demandé au cuisiniste* s'il pouvait y intégrer une MN.
Cela tombait bien, celui-ci était intéressé par l'idée mais n'avait jamais eu l'occasion d'en réaliser une.

* cuisine-o.fr
Cette MN est donc intégrée à la cuisine et est réalisée en bois brut. Elle est isolée avec de la laine de bois.
Nous rajoutons du linge autour des plats afin de conserver au maximum la chaleur et refermons le couvercle à l'aide de fermetures à levier.



Il ne reste plus qu'à rentrer la MN dans le meuble grâce aux rails coulissants et à attendre que le plat soit prêt.

Nous sommes très satisfait
s de notre MN aussi bien pour la cuisson (les plats sont encore tièdes après une nuit au chaud) que pour la conservation au froid (pratique pour nettoyer le frigo ou pour garder des boissons au frais en cas de fête).
On apprécie bien sûr les économies d'énergies réalisées mais également la possibilité de garder les plats au chaud pendant notre absence.
Une amélioration à envisager est le rajout d'une poignée pour faciliter la manutention du couvercle.

Bravo et merci à vous pour le partage, espérons que votre expérience donnera envie à des cuisinistes de prévoir un élément spécial MN dans leurs modèles... Cela serait un juste retour aux sources : en effet, dès 1926, dans la cuisine conçue par Margarete Schütte-Lihotzky, ancêtre directe de nos cuisines équipées actuelles, un emplacement était prévu pour la Marmite Norvégienne (voir l’article sur « la cuisine de Francfort »)

 

jeudi 8 septembre 2016

Cuire du pain en MN

Stéphanie a testé pour nous la cuisson d’un gros pain en MN…

Stéphanie : - Après moult essais je suis enfin arrivée à quelque chose de concluant :
- J'ai suivi la recette mentionnée sur le paquet de farine à pain en diminuant de 15% la quantité d'eau prescrite.
- Mélanger, couvrir, laisser lever. Pendant ce temps graisser une boite de conserve géante (2,5L).
- Re-pétrir, placer dans la boite de conserve, couvrir (ici avec un couvercle de silicone) re-laisser lever.
- Placer dans la casserole remplie d'eau tiède (bain marie),
- Porter à ébullition, maintenir l'ébullition 15 min, placer en MN et aller dormir.
- Démouler le lendemain, laisser refroidir.





Quelques remarques / erreurs / difficultés du pain en MN :

- La cuisson du pain en bain-marie est inspirée des USA : wonderbag bread / boston brown bread...
- Il faut trouver un moule suffisamment grand pour contenir le pain, pas trop grand pour que le volume d'eau du bain-marie soit important (inertie thermique), pas trop léger sinon il s'incline tellement que l'eau coule dedans.
- Il faut utiliser moins d'eau que pour une recette de pain normale : en cuisson au four l'eau s'évapore, pas en MN. Donc 15% à 20% d'eau en moins que la recette standard.
- Une fois le pain refroidi, il faut un peu le laisser sécher avant de l'emballer.
- Au bain-marie, si le moule est léger, il peut pencher, d'où la forme oblique du pain.
- Le pain n'a pas de croûte.
- Contrairement à un four, on ne peut cuire qu'un pain à la fois.
- J'ai utilisé une boite de conserve de +/- 2,5L pour un pain de 800-850g (500g de farine). Pas la meilleure solution, l'intérieur de la boite étant recouverte d'un film plastique. Autres moules testés : saladier en inox (le résultat a été décevant).
- Autres possibilités de moule : boite de conserve sans finition plastifiée ? Seau à champagne ? Casserole à asperge sans poignées ? Pot spécial à bain-marie en inox  (sur internet « bain-marie pots coverts » ex. ici ) ?
-  Les erreurs que j'ai faites avant de réussir : trop peu d'eau dans le bain-marie (moule trop grand), pâte contenant trop d'eau, moule mal graissé (pain indémoulable).
 
Merci encore Stéphanie !

lundi 20 juin 2016

Poires au vin


Et voici la 2eme recette d'Anne, toujours dans sa MN « pouf » (voir ici)


Poires au vin

Ingrédients : 

Un reste de vin (reste d’un bon repas entre amis par exemple)
Quelques poires (1 poire par 75 ml de liquide environ, le vin peut être coupé avec un peu d’eau si besoin)
1 cuillerée à soupe de sucre par 100 ml de vin
1 pincée de cannelle (plus ou moins selon les goûts)
1 clou de girofle
Le zeste d’une orange et/ou une orange coupée en rondelles ( plus ou moins selon la quantité de poires et de liquide)

Éplucher les poires à l’économe en laissant la tige mais en coupant le cône de la base.
Dans une cocotte, verser le vin, poser les poires de sorte qu’elles soient immergées.
Ajouter les épices, le sucre et les rondelles d’orange.
Porter à ébullition au moins 10 minutes (les fruits sont entiers donc il faut porter à ébullition assez longtemps) et placer 1h en Marmite Norvégienne.

Laisser refroidir les poires dans le jus, ou bien réduire le jus en le remettant sur le feu et en ayant pris la précaution de retirer les poires pour obtenir un jus plus sirupeux.
Filtrer le jus, puis mettre au frais et déguster le lendemain avec des Spéculoos.

NB: Lorsque j’ai cuisiné ce plat, je trouvais que le jus avait un goût trop prononcé de clou de girofle. J’ai donc filtré le jus au bout d’1 heure en MN en gardant les rondelles d’orange. Puis, j’ai remis à ébullition quelques minutes (5 minutes) et j’ai replacé en MN 30 minutes. Le résultat était savoureux. 



On n'en doute pas. Encore merci Anne !