Qu'est-ce qu'une Marmite Norvégienne (MN) ? Voir la fiche qui explique l'essentiel ici (clic)
Nouveau : Recettes et astuces des ami(e)s du blog : livret téléchargeable ici
- Brochure "militante" pour faire connaître la MN : ici (en construction)

Revue de presse

Le retour de la marmite norvégienne  http://bio-region.com/le-retour-de-la-marmite-norvegienne/



  - La maison écologique n°76 (août-septembre 2013) : "le coin lecture"
 (cliquer sur l'image pour agrandir)

- Consoglobe.com : "Cuisine : marmite norvégienne et économies d’énergie" (07/2013) :
Cuisine : marmite norvégienne et économies d’énergie
En savoir plus sur http://www.consoglobe.com/marmite-norvegienne-cuisine-cg#rfJj7TJadw2igq6P.99
Cuisine : marmite norvégienne et économies d’énergie
En savoir plus sur http://www.consoglobe.com/marmite-norvegienne-cuisine-cg#rfJj7TJadw2igq6P.99
Cuisine : marmite norvégienne et économies d’énergie
En savoir plus sur http://www.consoglobe.com/marmite-norvegienne-cuisine-cg#rfJj7TJadw2igq6P.99
Cuisine : marmite norvégienne et économies d’énergie
En savoir plus sur http://www.consoglobe.com/marmite-norvegienne-cuisine-cg#rfJj7TJadw2igq6P.99
 http://www.consoglobe.com/marmite-norvegienne-cuisine-cg/2

- HABITAT NATUREL N°51 (juillet-août 2013) :

..."Cette « caisse à cuire », qu'on peut se bricoler avec trois fois rien, permet d'économiser au moins 50 % de l'énergie consacrée à la cuisson, voire davantage selon les plats.
Le livre, très documenté sur la recherche historique, fourmille de références. Les « marmites » sont à la portée de tous. Les recettes, qu'on devine testées et approuvées, sont faciles et goûteuses. Le tout est agrémenté d'astuces pour se mitonner de bons petits plats tout en économisant l'énergie.Illustrations de Kay Wernert.
Disponible en version pdf (5 €) ou livret de 72 pages couleurs (15 €) ou noir et blanc (7,90 €) via le blog : http://marmite-norvegienne.com "

(cliquez sur l'image pour l'agrandir)



- Consom'action n°70 (juillet-août 2013) :
(cliquez sur l'image pour l'agrandir)
Précision :  cela porte à confusion de me faire dire qu'on précuit tant de temps les aliments, en plus pourquoi 15 à 20 minutes ? C'est pour ça que je préfère parler de temps d'ébullition, qui peut aller de 5 minutes à 30 minutes selon les aliments. Je comprends que ça n'est pas facile d'expliquer le fonctionnement de la MN, l'important c'est qu'on en parle et cet encart sympa donne envie d'en savoir plus, merci à l'auteure de m'avoir citée !

- S!lence n° 414- été 2013 : mentionné dans la rubrique livres du mois "nous avons également reçu..."

- Rebelle santé :
 Extrait du n°156 (juin 2013)
"Pour cuire écolo-nomiquement
Natalie Georges nous avait déjà parlé de ce mode de cuisson simple et très économique dans le n° 125 du magazine. Le principe de la marmite norvégienne repose sur la préservation de la chaleur : les aliments sont plongés dans une casserole pleine d’eau et mis à cuire jusqu’à ébullition. Après une minute ou deux d’ébullition, la casserole est déposée, bien emmitouflée, dans une caisse où, hors du feu, la cuisson se prolonge. Plus la marmite est grande, plus la chaleur se conserve longtemps. Après une brève, mais pittoresque « Histoire » de la marmite norvégienne, Mireille Saimpaul nous donne « mille » façons de la fabriquer, de l’utiliser au quotidien et nous indique les recettes qui se prêtent le mieux à ce type de cuisson (délicieuses soupes, purées, couscous, choucroute, compotes, gâteaux moelleux cuits à la vapeur...).
P. P"
Précisions : une minute ou deux d'ébullition, ça peut être valable pour certains légumes mais ça n'est pas généralisable. Je préfère prévoir davantage, jusqu'à 1/4 d'heure ou carrément 1/2 heure pour des aliments qui cuisent longtemps (légumineuses par ex.) surtout si on aime que ce soit super bien cuit. Pour "l'histoire", à l'origine c'était beaucoup plus long, on me l'a reproché et j'ai sacrifié des pages que je mettrai à l'occasion sur le blog.

-Merci Venezia pour ton soutien : http://princesseaupetitpois.over-blog.com/article-trois-initiatives-originales-a-soutenir-117642364.html

UN Special- mai 2013 : lien direct vers l'article : http://www.unspecial.org/2013/05/une-fabuleuse-redecouverte-pour-economiser-l%E2%80%99energie-dans-la-cuisine/

- 3/05/2013 : le lien vers l'extrait de "La Marmite Norvégienne" sur issuu.com est donné "pour aller plus loin" (merci !) dans cet article de Rue89 :  http://www.rue89.com/rue89-planete/2013/05/03/marmite-norvegienne-cuisinez-boeuf-bourguignon-carton-242034

- 12/04/2013 : Un article sur le blog du magazine Planetemetis :
http://magazine.planetemetis.com/mireille-saimpaul-en-toute-simplicite/

Bonjour Mireille, pouvez-vous vous présenter ?
Bonjour ! Je n’aime pas trop me présenter mais je vais essayer : j’ai commencé très jeune à m’intéresser aux plantes médicinales, puis à l’alimentation saine. Après des études de lettres, à la naissance de mes enfants, le bio est définitivement resté dans ma cuisine. Je me suis occupée d’une petite coopérative de produits bio à l’époque où tout ce qui était bio relevait du militantisme. L’aventure a duré une quinzaine d’années. Ensuite, j’ai réalisé que le bio était désormais partout et que je devais passer à autre chose. En plus de mes activités virtuelles (je participe depuis des années à des forums liés aux modes de vie alternatifs et j’administre plusieurs blogs), j’ai repris des activités artistiques (danse, poterie…). Pour ce qui est de l’écriture, déjà au sein de ma « coop bio », je proposais un tout petit journal et j’avais auto-édité des recueils de recettes. Quand j’ai atterri sur la toile, mes amies virtuelles m’ont encouragée à les diffuser, ce qui fut fait via blogs et forums. Avec la complicité de Kay Wernert http://ktw.perso.sfr.fr/ , cela a donné « Cuisiner en toute simplicité » (sous-entendu « simplicité volontaire ») qui a été publié en 2011 aux éditions Dangles.
Pourquoi avoir écrit un livre sur les marmites norvégiennes ?
 Il en était déjà question dans « Cuisiner en toute simplicité » car la Marmite Norvégienne (MN) mérite une place de choix dans la cuisine de ceux qui s’acheminent vers la simplicité volontaire, pensent à l’environnement et se soucient de leur budget. J’emploie le singulier car la Marmite Norvégienne est d’abord un système astucieux qui permet d’économiser au moins 50% de l’énergie consacrée à la cuisson, voire davantage selon les plats. Je n’en reviens toujours pas que cette invention si simple et si efficace soit aussi peu connue, quand elle n’est pas méprisée : voilà plus de cent ans qu’on a découvert la MN. Bien qu’un peu revenue sur le devant de la scène via certains sites écolos, personne ne s’était intéressé à son histoire, ni même à l’origine de son nom : pourquoi « marmite » alors que c’est une caisse isolante, pourquoi « norvégienne » ? C’est en cherchant à en savoir plus sur ses origines qu’a germé l’idée d’un livre qui lui serait consacré exclusivement.
Qu’est-ce qu’une marmite norvégienne ?
 C’est tout simplement une boîte isolante dans laquelle une cocotte bien fermée va continuer sa cuisson hors du feu.
Cela peut être une caisse en bois, ou même en polystyrène, du moment que les parois sont bien isolées. Un coffre ou un carton épais conviennent aussi, à condition que l’ensemble puisse contenir le récipient, plus de l’isolant autour (tissus, lainages etc.), et bien se refermer. J’ai voulu montrer qu’il n’y avait pas besoin d’un équipement compliqué et qu’on pouvait se bricoler sa MN avec trois fois rien.
A l’usage, cela consiste à interrompre la cuisson d’un plat après l’ébullition, qui doit être maintenue plus ou moins longtemps selon les plats. Tout de suite après extinction du feu, on installe le récipient (mieux vaut utiliser une cocotte en fonte ou en inox épais, avec un couvercle qui ferme bien) contenant le plat bouillant dans la « marmite ». Bien l’emmitoufler en bourrant la place vide avec des lainages ou autres. Refermer aussitôt la caisse. On sort le plat quand le temps de cuisson préconisé avec combustible est au moins doublé, c’est prêt et le résultat est délicieux ! Pendant que le plat cuit tout seul, on a économisé de l’énergie et on peut faire autre chose sans le souci de la cuisine.
Où peut-on acheter le livre et sous quel format ?
 Le livre est proposé sous forme de pdf (5€) ou en livret de 72 pages : illustrations couleurs (15€) ou noir et blanc (7,90 €). Le tout est en vente en ligne sur mon blog http://marmite-norvegienne.com
Pourquoi avez-vous auto-édité ?
 Le sujet, trop « pointu » (= estimé peu vendeur) n’a pas suscité l’intérêt des éditeurs auxquels je l’ai proposé, sauf un avec lequel nous avions signé un contrat dans lequel il était stipulé que l’éditeur s’engageait à publier l’ouvrage dans un délai d’un an. Une année a passé et, ne voyant toujours rien venir, l’illustratrice et moi avons pu récupérer nos droits. Plutôt que de perdre encore des mois à être refusées, nous avons préféré l’auto-édition. Cela se fait en impression à la demande, dans une petite boutique locale qui propose un travail soigné.
Quels sont vos futurs projets ?
 Dans les temps difficiles qui nous attendent, la MN mérite d’être connue du plus grand nombre pour les économies d’énergie qu’elle procure. Les seuls ouvrages la concernant à part entière remontaient à la guerre de 1914-18, avec des recettes qui ne correspondent plus trop aux goûts actuels. J’ai envie de continuer à expérimenter de nouvelles recettes afin de les partager dans un futur livre. Peut-être que cette fois cela intéressera une maison d’édition sérieuse, sinon ça se fera encore chez « moi-même éditeur » !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire