Qu'est-ce qu'une Marmite Norvégienne (MN) ? Voir la fiche qui explique l'essentiel ici (clic)
Nouveau : Recettes et astuces des ami(e)s du blog : livret téléchargeable ici
- Brochure "militante" pour faire connaître la MN : ici (en construction)

lundi 28 janvier 2013

Marmite dans un seau

Voici  la Marmite Norvégienne de A. qui apporte également ses précieuses contributions"MNesques" ici et . Un grand merci à elle !











A : C'est la MN que j'utilise tout le temps (3 à 4X/semaine). J'ai récupéré un grand seau (30 ou 40L?) comme il faut à chaque fois remettre les essuies, j'ai toujours une MN adaptée pile-poil à la taille de la casserole, de 1.5L à 10L. les coussins, je les ai cousus à la taille du seau, en synthétique, c'est pourquoi j'utilise systématiquement un dessous de plat (bois, liège ou paille, il doit être isolant aussi), j'ai peur de faire fondre le coussin. Le rembourrage des coussin est en chutes de textile. L'inconvénient, c'est qu'après chaque utilisation j'ai 3 ou 4 essuies de bain qui aèrent sur les fauteuils du salon, et de temps en temps ils passent dans la machine à laver. Vous avez la permission de publier ces photos.

dimanche 27 janvier 2013

Echanges d'astuces entre adeptes de la marmite norvégienne



Voici, avec leur aimable autorisation, quelques échanges avec deux amies virtuelles qui vous éclaireront sur les usages et astuces liés à la Marmite Norvégienne... (je réponds en italiques)

A : Personnellement, j’utilise la cuisson en MN depuis 3-4 ans, 2 à 3 fois par semaine.
Même rythme à peu près pour moi, je n'ai pas toujours le réflexe MN quelque temps à l'avance, certains plats ne s'y prêtent pas (au four ou très rapides sur le feu) et puis il y a des repas tout crus, et en hiver il y a aussi la concurrence du poêle à bois sur lequel on peut faire mijoter sans culpabiliser et l'été le four solaire prend le relais...

A : J’y fais des yaourts, des cuissons à l’eau (pdt), du riz, des œufs durs, des légumes bouillis, des soupes.
Ma MN est super isolée et moulée à la forme de la casserole. Mes plats tiennent au chaud au moins 6 heures (je dois les prendre avec des gants).
J'ai utilisé parfois un thermomètre qui mesure la température dans le récipient (une vieille cocotte-minute), placé dans la MN. (sonde qui passe juste par le trou de la vapeur) Chez moi c'est 97°C pour l'ébullition. Après 3-4 heures la température tombe à 70°C. Impecc' pour le repas !

A : Le meilleur accessoire de la MN, c’est la minuterie.
Je cuisine à l’électricité, et à cause de l’inertie thermique j’avais parfois des plats débordants.
Puisque globalement je cuis souvent les mêmes plats, j’ai noté de quelle quantité a besoin quelle casserole, quelle puissance, combien de temps, et j’ai un petit tableau récapitulatif à la cuisine.
Je me permets même le luxe de quitter la cuisine avec des plats sur le feu… avec la minuterie en poche.
 Merci A. pour ces détails, ça peut être utile à ceux qui n'ont pas d'autre alternative que l'électricité. Je cuisine au gaz et quand j'ai affaire à une cuisinière électrique ou autre je suis perdue.

A : J’ai donné ma cocotte minute, parce qu’elle ne rentre pas dans ma MN, elle est restée inutilisée pendant 2 ans.
Moi je l'ai gardée en tant que récipient qui ferme super bien. Je ne m'en servais pas en tant que cocotte-minute, le joint est foireux mais ça ferme efficacement.

A : L’avantage d’une cuisson en MN sur la cocote-minute, c’est :
Pas de joints à remplacer
Vaisselle plus facile car rien n’attache
Pas de plat trop cuits
Pas de bruit… (la cocotte siffle, et comme elle produit de la vapeur la hotte fonctionne. Avec la MN, c’est le calme absolu)
Oh la la mais tu as une hotte "intelligente" !  En tous cas, la hotte consomme de l'électricité, avec la MN elle est au chômage technique.

A : Possibilité de cuire une plus grande quantité en une seule fois (un chou, il me fallait le cuire en 2 ou 3 fois dans la cocotte. Avec ma grande casserole dans la MN, je peux faire le tout en une fois)
= moins de temps passé en cuisine.
Quand j’ai des légumes qui flottent (maïs, haricots princesses, chou), je pose une assiette au-dessus du tout, et mets de l’eau jusque au-dessus de l’assiette.
Bon à savoir ! En effet, moi ça ne me dérange pas mais selon les plats et les goûts ça peut être embêtant car les légumes qui surnagent peuvent être moins cuits que les autres dessous.

C : Pour ce qui est du "poids" pour maintenir les aliments dans l'eau, chez moi, c'est le panier vapeur de la cocotte minute (et pas une assiette), qui est du même diamètre que la cocotte en fonte. Et comme le panier en inox est léger, il est "lesté" avec un truc en verre : je sais pas comment ça s'appelle, une sorte de disque en verre que l'on doit mettre au fond du lait que l'on fait bouillir pour ne pas que ça déborde. Truc récupéré chez ma grand mère y'a des années, qui a trouvé une vraie utilité avec la MN!!!
Un anti monte lait. Bonne idée !

C : Si tu fais vraiment un bouillon avec des légumes - donc beaucoup d'eau - les légumes qui ont tendance à flotter seront moins cuits en surface : on ne mélange pas, ça ne bout pas donc ce n'est pas "agité" par les remous... En plaquant tout dans le fond avec un poids, la cuisson est plus homogène il me semble.
Ceci dit, j'ai vraiment l'impression qu'avec une assiette, on aura moins de circulation aussi des saveurs. Donc, caricaturalement, de l'eau au dessus de l'assiette, du bouillon en dessous. D'où le panier vapeur et le poids, chez moi !

Merci, je vais tester à l'occasion mais c'est rare que je fasse du bouillon de légumes. J'ai tendance à bien remplir.

A : Ce que je ne fais pas en MN :
Faire lever du pain (parce que je ne fais pas de pain)
Cuire des pâtes 
Idem, ça ne vaut pas la peine, pour des pâtes blanches, il suffit d'attendre la reprise de l'ébullition, de mettre un couvercle et de couper le feu. 5 minutes après c'est cuit.

C : Deux mini-variantes:
Pour les yaourts et le pain, je mets dans la MN une bouillotte métallique pleine d'eau chaude (en galvanisé je pense, bouchon en cuivre, en forme de gros galet... le truc classique qu'on trouve en brocante, ou chez Emmaus bien sûr)

Quand je fais des yaourts, en fait c'est plutôt un gros yaourt dans un grand bocal, je le planifie de façon à profiter de la place toute chaude du plat du repas du soir et le lendemain c'est prêt.
A : Cuire des chicons (ça y est, on a deviné que je suis belge), ils restent croquants, et croquant c’est pas bon.
;-)
A :  Jusqu’à maintenant, le riz que je cuis n’est pas au point. Je persévère.
Je me demande si ça ne vient pas des qualités de riz. Je ne fais quasi jamais de riz complet, c'est toujours trop cuit ou pas assez et le goût ne m'enchante pas. Par contre, pour le riz blanc ou 1/2 complet je maintiens l'ébullition 5 minutes, coupe le gaz et laisse 5 minutes sous le couvercle (on peut mettre un torchon sous le couvercle).
A : J’ai essayé les laits végétaux, mais le goût ne me plait pas.
J’utilise parfois la MN pour transporter des plats chaud, pas en pique-nique, mais si on va manger en famille par ex.
C'est un de ses usages commerciaux : pour les avions, l'armée... Cela peut rendre service en pique-nique si l'on tient à manger chaud, mais attention au poids, ça fait lourd à transporter s'il faut marcher...
A suivre et au plaisir de vous lire et d'échanger !

samedi 26 janvier 2013

Patron d'une "wonderbox"

J'avais déjà évoqué la "wonderbox"  ici
et comme prévu je ne me suis pas lancée dans la couture... Mais, magie du net, quelque part dans les brumes virtuelles mon appel a été entendu !! Merci chère A. qui m'a envoyé le patron en cm. Je le publie avec son autorisation   :

Pour voir l'image en taille réelle : cliquez sur l'image ou bien  ici 

A. l'a cousu (super-facile dit-elle) mais ne l'a pas encore rempli ni utilisé ni photographié.
Il suffit d'avoir 170cm de tissus en 140 de large pour 1 MN.
Au final c'est pour obtenir le modèle comme sur  cet article 

   
(Source des images : http://www.iwillprepare.com/index_files/WonderBox.pdf )

A. pense remplir cette MN avec un reste d'isolant dont elle dispose : des granulés de liège en vrac.
Apparemment il faut 60 à 65L pour remplir cette MN, mais ne l'ayant pas encore fait elle n'est pas sûre.
Chère A. merci encore, nous attendons la suite de tes expérimentations avec impatience !

édit : voir aussi cette vidéo
+ des recettes spéciales "wonder bag" ici (en anglais)

vendredi 25 janvier 2013

En 1943...



( Cliquez sur les images pour les agrandir )

 



Un extrait de " La femme au foyer"
auteur : Mme FOULON LEFRANC
Les éditions de l'Ecole
Parution : 1943

Merci Miaou !