Qu'est-ce qu'une Marmite Norvégienne (MN) ? Voir la fiche qui explique l'essentiel ici (clic)
Nouveau : Recettes et astuces des ami(e)s du blog : livret téléchargeable ici
- Brochure "militante" pour faire connaître la MN : ici (en construction)

En cas de pb avec le.com :
marmite-norvegienne.com =

http://www.marmite-norvegienne.blogspot.fr

jeudi 30 août 2012

Un article...

Un petit article récent dans « le magazine des biocoops » qui encourage l'usage de  la marmite norvégienne mais qui mérite quelques précisions...
Extrait :
 Consom'action n° 64 (juillet-août 2012) p.46- Alternatives habitat-
 « Cuire en plein air 
Pour changer des brochettes grillées et patates sous la cendre, il y a des façons de cuire au grand air originales et sans risque pour la pinède ! La marmite norvégienne (dite aussi suédoise) est parfaite pour les plats qui cuisent longtemps, genre ragoûts avec ou sans viande. On démarre la cuisson sur le feu à la maison, dans une cocotte épaisse et avec un couvercle. Porter à ébullition 5 minutes; la cocotte doit être très remplie. On la dépose ensuite, fermée, dans un carton ou une caisse hermétique. On l'emmitoufle avec du tissu, des couvertures, en remplissant tous les espaces vides, pour conserver la chaleur. Si l'extérieur du contenant reste froid, c'est que la chaleur reste bien à l'intérieur, tout va bien ! On peut alors emporter sa marmite norvégienne...partout. Le temps de cuisson est multiplié par deux environ par rapport à la normale. Résultat fondant garanti ! (...) »
L'article évoque ensuite sans transition la cuisson solaire en général... Et de citer plus bas le livre de Terre vivante « 15 bricolages écologiques et malins » où il est comme par hasard question de cuiseur solaire et où l'on trouve un modèle de marmite norvégienne en bois, solide mais difficilement transportable, en tous cas pas prévu pour. Le mode d'emploi de la marmite norvégienne y est pourtant expliqué...
Pauvre marmite norvégienne, tu restes encore bien incomprise !
Déjà, il ne s'agit pas de maintenir tous les plats à ébullition 5 minutes, on aurait de mauvaises surprises avec par exemple des légumineuses ou des céréales complètes, qu'il faut faire bouillir au moins un bon quart d'heure.
Oui, la cocotte doit être bien remplie, la chaleur se gardera mieux.
Bonne idée la marmite norvégienne itinérante ! Mais si c'est pour un pique-nique, la caisse isolante, fût-elle un simple carton, doit être adaptée pour le transport, de même le récipient : et si le couvercle se déplace lors du transport (on ne précise pas, mais il faut supposer un transport en voiture, et un lieu de pique-nique pas très loin, c'est lourd et encombrant...) ?
Déjà qu'avec vos 5 minutes d'ébullition vous risquez de vous retrouver avec quelque chose de très mal cuit, cela risque de se renverser dans le carton ! Mieux vaut utiliser un auto-cuiseur, au moins le couvercle se verrouille...
« Le temps de cuisson est multiplié par deux environ par rapport à la normale. » On peut dire ça, mais par « cuisson » il faut comprendre « séjour dans la caisse isolante », pas cuisson sur le feu ! Et du coup on ne comprend plus les 5 minutes d'ébullition... Quant au résultat fondant, il n'est garanti que si l'on tient compte des aliments et de leurs temps de cuisson+ébullition.
Dommage que ce genre d'article donne, à partir d'une bonne idée, des conseils trop évasifs piochés ici ou là et visiblement non testés. C'est un coup à dégoûter pour longtemps de la marmite norvégienne les lecteurs qui seraient tentés par l'expérience mais qui ignorent tout du sujet.
Heureusement, le texte était court et discret; j'espère que les lecteurs feront quelques recherches avant de se lancer. Ne serait-ce que sur le net, il commence à y avoir beaucoup de documentation (voir ici ;-) ).
Pour revenir au sujet, « cuire en plein air », si l'on tient vraiment à manger chaud en pique-nique (quelle idée, on s'en passe très facilement, surtout l'été !), la marmite norvégienne peut effectivement être une solution, mais cela suppose d'être bien organisé : déjà en fonction du lieu choisi, impensable de se trimballer une lourde caisse à pieds sur une grande distance. Si l'on est en voiture et que l'on peut se garer pas loin, passe encore... Cela conviendrait donc plutôt à des repas familiaux et champêtres, pas très loin de chez soi car la marmite norvégienne ne garde pas les plats très chauds -et donc consommables- longtemps (c'est 2-3 heures maximum).
J'avoue ne jamais avoir été tentée encore par l'expérience, mais dans le cadre d'un grand pique-nique, on peut envisager de prévoir une caisse facile à transporter tout en étant efficace (convenablement isolée, qui ferme bien etc.), un grand panier pourrait aussi faire l'affaire. Respecter les temps de cuisson selon les aliments prévus, et utiliser une cocotte dont le couvercle ferme correctement, l'idéal étant les auto-cuiseurs (il n'est pas nécessaire qu'ils fonctionnent en tant que tels).
Sinon, on trouve sur la toile des marmites norvégiennes militaires pour le bivouac : voir ici par exemple.
Plus commode et bien plus pratique en pique-nique, il y a la bonne vieille bouteille Thermos, très performante pour les liquides (soupe, boissons chaudes...); certains grands modèles à large ouverture sont faciles à transporter et permettent de garder un plat chaud quelque temps.
Conclusion, il y aurait une bonne idée dans cet article mais c'est plutôt à tester quand on a déjà bien l'habitude d'utiliser la marmite norvégienne au quotidien, pour ne pas avoir de mauvaises surprises à l'arrivée...