Qu'est-ce qu'une Marmite Norvégienne (MN) ? Voir la fiche qui explique l'essentiel ici (clic)
Nouveau : Recettes et astuces des ami(e)s du blog : livret téléchargeable ici
- Brochure "militante" pour faire connaître la MN : ici (en construction)

vendredi 17 février 2012

Marmite norvégienne en couette

(d'après cet article de  mon blog simplicite-culinaire.com)
Petit souvenir de vacances... A l'intérieur de ce baluchon,  une cocotte avec de la daube à la provençale* continue de mijoter... c'est un peu le degré zéro de la marmite norvégienne.
Faute d'un caisson approprié à l'époque,  j'avais mis la cocotte bien fermée dans une couette,  en procédant ainsi :
sur la table, j'ai disposé une grande nappe, dessus, j'ai prévu une ficelle dépassant la nappe, sur la ficelle, j'ai étalé une couette, sur la couette, j'ai posé une serviette de bain, et dessus j'ai placé la cocotte à peine ôtée du feu.
J'ai bien replié la serviette sur la cocotte (bien fermée évidemment), puis je l'ai enveloppée comme j'ai pu dans la couette, je me suis servie de la ficelle pour bien emballer le tout, et pour finir, j'ai maintenu l'ensemble en nouant les pans de la nappe.
C'est un système un peu encombrant, mais bien aussi  efficace que le caisson (le baluchon n'était pas chaud, la chaleur était donc bien conservée à l'intérieur).L'avantage c'est que ça peut dépanner occasionnellement et convenir pour de grandes cocottes (ça évite de se construire une marmite norvégienne en bois ou autre) et, pourquoi pas, en hiver, après usage, la couette pourrait même réchauffer le lit ! Il est attesté que ça se faisait d'ailleurs dans les campagnes de placer, avec les précautions d'usage, la soupe sous l'édredon. En continuant de cuire, elle réchauffait le lit pour la nuit...


*J'avais profité d'une vente de viande à la ferme pour cuisiner une daube simplifiée : de mémoire,  j'ai fait mariner une nuit  la viande dans du vin rouge bio avec des oignons hachés et des aromates, le lendemain, j'ai coupé une carotte ou deux en rondelles, j'ai fait revenir les morceaux de viande égouttés dans un peu d'huile d'olive et un oignon en tranches fines, j'ai rajouté la marinade et les carottes,  une tomate bien mûre  pelée et  épépinée, du poivre, du sel, de la sauge parce ça poussait non loin, j'ai attendu que ça bouillonne et laissé une dizaine de minutes cuire à feu doux, à couvert, puis hop dans la marmite norvégienne improvisée ! Je l'ai servie avec des pommes de terre cuites à l'eau, et le lendemain avec des pâtes.




Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire